ven. Juin 5th, 2020

Rencontres Pour Baiser

Le compateur des endroits pour faire l'amour

Arnaque sur Tinder & Meetic: La FTC poursuit le groupe Match pour Fraude

Aujourd’hui, il faut dire que pour la plupart des cas d’arnaques constatés sur certaines plateformes de rencontre, les compagnies en sont souvent responsables. L’exemple des sites de rencontre Tinder et Meetic, appartenant à Match, est assez évocateur. En effet, la non-loyauté de la maison mère de ces deux sites frauduleux lui a valu une poursuite judiciaire. Dans cet article, vous découvrirez les raisons de cette bataille judiciaire et ce qui s’en est suivi. Vous en saurez aussi plus sur l’arnaque sur Tinder et Meetic.

Arnaque sur tinder
Comment baiser sans se faire arnaquer sur Tinder

Mode d’arnaque sur Tinder et Meetic

Pour les propriétaires de ces deux plateformes, il était facile de s’enrichir illicitement. En effet, pour donner une bonne image du groupe Match, les propriétaires ont fait appel à une astuce jugée non-loyale : la création de faux profils. Ils en ont créé beaucoup. Cette stratégie avait pour but de gonfler le nombre d’abonnés à l’application Match.com. Ils utilisaient par la suite ces profils afin de conduire plusieurs milliers d’utilisateurs à s’abonner. Pour ce faire, ils envoyaient certains messages aux utilisateurs. Il s’agit de : Vous plaisez à une personne ou quelqu’un s’est intéressé à votre profil. Avec ces messages envoyés, ils ont eu la chance d’enregistrer plusieurs milliers d’abonnements. C’est l’un des types de fraudes sur Meetic et Tinder. Andrew Smith en a dénoncé 499 691. Vous comprenez que ce chiffre peut valoir une fortune au groupe Match.

En réalité, ce sont des profils qui semblent être de vrais, mais ce n’est pas le cas. Les statistiques sur ces sites prouvent qu’en réalité, il serait inutile de prendre du plaisir sur de telles plateformes. Cependant, pour ne pas tomber, ils ont opté pour les faux profils, car cela y va de leur avantage. Du coup, environ 25 à 30 % des membres du groupe Match.com qui s’enregistraient chaque jour le faisaient pour des fins d’escroquerie. De même, ils le faisaient pour des tentatives de phishing. Malgré l’insatisfaction au niveau des utilisateurs, le groupe Match ne s’en souciait guère. Pire encore, pour ce qui concerne les utilisateurs qui n’ont pas pu trouver d’amour, ces derniers leur proposent 6 mois d’utilisations gratuites du site. Même à ce niveau, ces abonnés se retrouvent toujours avec des prélèvements discrets au niveau de leurs comptes en banque. En général, l’arnaque sur Tinder est une œuvre encouragée par Match.

Match.com cherche à démentir les accusations de la FTC sans succès

Il faut savoir que la Federal Trade Commission (FTC) est une agence américaine qui protège les consommateurs. Avant que celle-ci ne se lance dans la poursuite d’une organisation, elle réunit pour la plupart du temps ses preuves bien avant. C’est le cas pour ce qui concerne la poursuite du groupe Match. La FTC détenait déjà des preuves qui justifient ses abus. Cette agence de protection a mis en évidence les fausses promesses de garanties dont sont victimes les abonnés. De même, elle a souligné l’absence de remboursement des frais contestés. En effet, sur l’application Match.com, les utilisateurs étaient censés trouver l’amour si l’on doit tenir compte des politiques de cette plateforme. Contrairement à cela, rares sont ceux qui en profitent. Généralement, les utilisateurs sont souvent victimes d’arnaques. Cependant, Match.com nie cela malgré les résultats exposés.
Plus loin, il faut rappeler que les utilisateurs déçus et qui ont demandé des remboursements ne l’ont jamais reçu. S’abonner sur l’un de ces sites est facile, mais il est difficile, voire impossible, de se désabonner. Au lieu de donner la possibilité aux abonnés de quitter librement, ils empêchent ceux-ci en ne leur donnant pas la possibilité de se désabonner. Ainsi, jour après jour, sans connaître d’amour, les abonnés constatent des prélèvements sur leurs comptes en banque. Même ceux qui quittent définitivement ces plateformes continuent d’enregistrer des opérations frauduleuses. Sur le web, les commentaires sur Tinder et Meetic ne sont pas positifs. On remarque que les abonnés sont en général déçus.

Malgré ces preuves, le groupe Match essaie de se défendre en expliquant qu’après les 4 premières heures, ils neutralisent 85 % des comptes frauduleux. Nous avons essayé de leur donner raison en y créant plusieurs faux profils. Cependant, ils sont toujours fonctionnels et n’ont jamais connu d’interruption. Ils vont même dire qu’ils détectent 96 % des comptes problématiques au bout d’une journée. À vrai dire, si tel est le cas, d’où provient l’arnaque sur Tinder et Meetic ? C’est pour simplement dire que sur les vrais sites de rencontres pour baiser, l’arnaque est chose rare contrairement aux faux sites. C’est le cas des sites du groupe Match. Ces fraudeurs n’ont pas eu les mots pour expliquer la source de l’arnaque.

Attention aux arnaques sur les sites de plan baise

Les faux profils acceptés sur Tinder et Meetic et la chute de l’action de Match.com

Nous avions dit précédemment que nous avons essayé de créer quelques faux profils pour vérifier la crédibilité de Tinder et de Meetic. Cependant, le constat fait est que nous n’avions pas connu de handicape. En plus de cela, nous avons constaté que ces deux plateformes constituent des nids pour les arnaqueurs. Ceux-ci procèdent différemment. Nous en avons trouvé qui sont des pros en chantage en faisant usage de fichiers compromettants des abonnés pour demander de rançon. Face à cela, Match reste insensible. Il faut dire que la plupart des fois, les utilisateurs se plaignent, mais n’arrivent pas à obtenir gain de cause.

Par la suite, ils demandent de l’argent pour différentes raisons. Le plus souvent, il s’agit des frais de déplacement. Après réception, ceux-ci disparaissent ou bloquent leur victime. Il n’y a pas une très grande différence entre le mode d’arnaque sur Meetic et celui sur Tinder. À vrai dire, les réalités sont les mêmes. Malgré que Match a connaissance de ce qu’il y a des utilisateurs dangereux, elle incite les utilisateurs à entamer avec ceux-ci une relation. Les newsletters reçues par les utilisateurs expliquent cela. Cependant, il faut rappeler qu’il n’y a pas de causes sans effets. Il y aurait la crédibilité sur Match que ses actions n’auraient pas chuté. En réalité, les actions de ce groupe ont chuté de 9 %. La fraude sur Tinder et sur Meetic ne permet pas à Match, le véritable auteur, de subsister aux poursuites.